Champagne Emmanuel Cosnard

Reconnaître l'expérience des anciens

Grappes en formation

Plantées à l'époque romaine, les premières vignes de Champagne donnent un vin tranquille qui, au Moyen-Âge, sous l'impulsion de moines vignerons, commence à acquérir une renommée. Les premières bouteilles, apparues aux alentours de 1660, permettent de conserver l'effervescence naturelle du vin. Une vingtaine d'années plus tard arrive le bouchon de liège qui garantit enfin la fermeture hermétique. L'importance de ces bouteilles réside dans la meilleure conservation des arômes qu'elles préservent tout au long du vieillissement du vin.

En 1880, les ravages du phylloxera, un puceron microscopique qui blesse de façon irrémédiable la racine de la vigne, nécessite un arrachage total des vignobles. Cépage chardonnay L'utilisation des portes greffes américains permettra de les replanter avec succès. C'est de cette époque que date la conduite en ligne de la vigne.

Le pressurage et la vinification du Champagne tels qu'ils sont pratiqués aujourd'hui ont été définis au début du 20e siècle, de même que la sélection de trois cépages nobles, le Chardonnay, le Pinot meunier et le Pinot noir, pour leur équilibre sucre-acidité en harmonie avec l'effervescence. Ces cépages apportent richesse et stabilité du goût ainsi qu'une bonne capacité de prise de mousse. En 1908, le vignoble de champagne est le premier à recevoir l'Appellation d'Origine. (lire la suite)

Champagne Emmanuel Cosnard - 4, rue de la Folie - 51420 Berru - France - tél. 03 26 47 46 55 - www.champagne-cosnard.fr